Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le bruit des poings contre les murs. (solal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: le bruit des poings contre les murs. (solal) Jeu 21 Sep - 21:36

solal foxtail
du baume au coeur
NOM ▸ Foxtail, un nom commun, là d'où il vient, mais sur lequel il a trop souvent craché, dans son adolescence. Foxtail, en souvenir de son vieux père, qui ne devrait même pas être surnommé ainsi. Un abruti finit, qui portait la main sur lui. Foxtail, le nom de la honte, de la haine. PRENOM(S) ▸ Solal, en l'hommage de son oncle, décédé trop tôt, bien avant sa naissance, dans un accident de voiture. Il porte pourtant son prénom avec bravoure et fierté, bien qu'il préfère qu'on le surnomme Sol. ÂGE, DATE & LIEU DE NAISSANCE ▸ Le beau garçon, il est âgé de vingt-huit longues années. Il a d'ailleurs vu le jour un 22 novembre quelconque, en Alaska, autant dire que le froid, ça ne lui fait pas peur. Son enfance s'est déroulée à Ketchikan, possèdant moins de dix mille habitants. NATIONALITÉ(S) & ORIGINE(S) ▸ Solal, c'est un américain pur et dur, fier de son pays. Mais il possède également des origines russes, du côté de sa mère. Il garde d'ailleurs un léger accent, que sa mère lui a transmis, puisqu'au tout début de sa chienne de vie, il ne parlait que le russe à la maison, avec sa famille. STATUT FAMILIAL ▸ Il a juste son petit frère, ainsi que sa mère, mais il ne les a pas revu depuis des années. Quant à son géniteur, il n'a pas eu de nouvelles de lui et préfère le penser mort que vivant. Parce que s'il revoit cette ordure, il pourrait lui faire subir un vrai calvaire, histoire de se venger de son enfance désagréable. STATUT CIVIL ▸ Le goût de la solitude bien ancré dans ses veines, ses doigts n'ont pas touché de corps excités depuis un petit moment à présent, mais Solal, il s'en fout, il se considère déjà bien assez chanceux d'être vivant et puis, il est bien trop agressif pour qu'on puisse s'intéresser à lui. MÉTIER/ETUDES ▸ L'odeur du bitume,
de la crasse et le goût de la mal-bouffe. Voilà à quoi se résume la vie du beau Foxtail, jeune sans domicile fixe, qui ne fait pas grand-chose pour se tirer de la rue. Faut dire qu'il a essayé de se battre, mais il a vite abandonné, préférant sa vie libre, plutôt que de devoir se trouver un patron à qui lécher les bottes. ORIENTATION SEXUELLE ▸ La douceur des femmes, leurs longs cheveux soyeux, leurs rires cristallins l'ont toujours fait craquer. Solal, c'est l'hétérosexuel de base, qui n'a d'yeux que pour les jolies demoiselles. STATUT MONÉTAIRE ▸ Un sdf n'a pas vraiment de statut monétaire. Solal, il est pauvre. La seule chose de valeur qu'il possède, c'est son corps, sûrement. Et peut-être les quelques fringues qu'il a réussi à s'acheter à force de faire la manche. TRAITS DE CARACTÈRE ▸ Impulsif, sans tact, bougon, bagarreur, franc, intelligent, parfois drôle et souriant, protecteur, possessif, n'apprécie pas qu'on l'aide, indépendant, procrastinateur. GROUPE ▸ américains.

me, myself & i.
› Solal a eu une enfance difficile. Son père, violent, avait tendance à abuser des coups de poings contre son fils, qui se mettait toujours entre lui et sa femme. Le garçon a toujours pris pour sa mère et son petit frère, désireux de les protéger comme il le fallait, jusqu'au jour où, il a fêté ses dix-huit ans. En effet, à sa majorité, Solal a quitté la maison, après s'être pris la tête avec les membres de sa famille. Il voulait aider sa mère, l'aider à quitter son père, prendre un appartement, loin de lui, à New-York peut-être pour oublier cette chienne de vie, mais sûrement trop apeurée, elle a refusé, en le suppliant de rester lui aussi. Jamais elle n'a daigné le protéger, elle, le laissant prendre les coups, sans broncher, tout comme son petit frère. Alors, Solal est parti. Il les a laissé derrière lui, en les insultant et en crachant sur son nom de famille. Foxtail, le nom de la honte. › Le beau brun apprécie grandement les animaux, notamment les chiens, avec qui il a toujours entretenu une bonne relation. Il sait comment y faire avec ses bêtes et même le chien le plus agressif semble se calmer en sa présence. Sûrement est-ce là une question d'Aura, Solal n'en sait trop rien. La seule chose dont il est sûr, c'est que si un jour, il parvient à se sortir de la merde dans laquelle il s'est fourré, il ira adopter un animal dans un refuge. C'est une promesse qu'il s'est faite à lui-même. › Le plus grand rêve de Solal, c'est de devenir papa. Il sait déjà qu'il ne sera pas comme son géniteur. Il désire être un bon père pour ses enfants. Les voir grandir, vieillir, être heureux, lui sourire. Avoir une vraie famille, celle qu'il a toujours rêvé d'avoir, mais qu'il n'a jamais eu à cause de ses parents. Alors il sera un vrai père pour ses gamins. Il sera là pour eux, comme personne n'a jamais été là pour lui. › Le pré-trentenaire, il a tendance à être un peu trop impulsif, et à cogner facilement sur les autres hommes. Sûrement est-ce parce qu'il voit le reflet de son père en eux, peu importe. Il ne faut pas venir lui chercher des noises, si on ne veut pas terminer à l'hôpital, car Solal peut encaisser un bon nombre de coups sans broncher. Sûrement est-ce là, une particularité qu'il s'est forgé au fil des années, mais une chose est sûre, il sait se défendre et il cogne aux endroits bien placés. › Solal est très intelligent, il possède un QI supérieur à la moyenne et était très doué à l'école. Il ramenait de bonnes notes, mais le cachait, de peur d'être ridiculisé par son géniteur, ce dernier aurait pu prendre cela comme un affront. Alors, le garçon a vite abandonné l'école, quand il a compris que s'il voulait quitter au plus tôt sa famille, il fallait qu'il se trouve un travail dès que possible. Et il a trouvé. Dans un Fast-Food, pendant que les autres étudiaient, lui, il travaillait, cachant l'argent sous le plancher au dessous de sa commode. Et quand il a eu assez pour se payer un petit appartement et un billet de train le plus loin possible de sa famille, il a disparu. Sans laisser de traces, néanmoins, comme sa mère et son frère n'ont pas voulu le suivre, Solal leur a laissé un peu d'argent, il ne sait pas ce qu'ils en ont fait, mais dans le fond, il espère qu'ils sont partis, eux aussi.  › Solal est à la rue depuis cinq années maintenant. Après qu'il ait été viré de l'un de ses anciens boulots. Il a eu du mal à en retrouver un, voir, n'en n'a pas retrouvé du tout. Une sale réputation, il avait cogné un client en voyant ce dernier mettre la main aux fesses à une gamine, d'au moins quinze ans plus jeune que le malheureux. Et le garçon l'a envoyé à l'hôpital, avec une fracture à l'épaule et le nez cassé. Cela lui a coûté son poste, une réputation de fou furieux ainsi que la vie dans la rue. › Le beau garçon est fan des vieilles choses. Il aime tout particulièrement les vielles Jeep, les anciennes musiques, les tous premiers films du cinéma, ainsi que les décorations vintages et les maisons qui ont besoin d'être rénovées. Solal, il est un peu touche à tout, il a pu se dégoter quelques trucs intéressants, au fil du temps, au fils des années passées dans la rue, mais il a tout laissé en plan pour venir à Greenwood Hills. › Malgré ses airs de gros durs à cuir, Solal reste un homme comme les autres, quelque peu sensible. Il a beau rejeté toutes les mains tendues en sa direction, il les apprécie. Mais il préfère se débrouiller seul et reste très grognon, préférant ne pas être approché de trop près, de peur de s'attacher et d'être blessé encore une fois. › Solal, il aime la nature, le ciel, l'eau, les oiseaux qui chantent au petit matin, un simple café et même l'odeur de la cigarette. Il se contente de peu, pour être un tant soit peu heureux. Il aime passer du temps à fixer les passants, imaginer leur vie, en fonction de leurs vêtements ou de ce qu'ils mangent.

recensement.
› Avant d'être validé officiellement et de faire partie intégrante de l'aventure de Greenwood Hills, n'oubliez pas de venir recenser vos personnages dans les différents bottins mis à disposition : Cliquez, ici, pour recenser votre avatar. et encore pour nous informer de la situation scolaire et professionnelle de votre personnage. Et pour terminer, n'oubliez pas de lui donner un toit, par ici.

laetitia (spf)
Je me présente, je m'appelle henry mais on me connait plutôt sous le nom de padfoot et je suis âgée de 2.1 ans. La célébrité que j'occupe sur ce forum est Ryan Dorsey, et j'écris environ 500 mots en RP. J'ai trouvé le forum sur google, me semble-t-il et je le trouve sympathique, bien que peu vivant   . Pour finir,     .
[/b]
Code:
<span class="bottinpris">•</span> [b]Ryan Dorsey[/b] ▸ Solal Foxtail



Dernière édition par Solal Foxtail le Dim 24 Sep - 10:09, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: le bruit des poings contre les murs. (solal) Jeu 21 Sep - 21:39

once upon a time.
22/10/1989 › Et te voilà, tes petits yeux s'habituent doucement à la lumière aveuglante de cette chambre d'hôpital tandis que tu pousses tes premiers crics en secouant tes bras et tes jambes dans tous les sens. Le début de la fin, le début d'une vie longue remplie d'obstacles avant la trouvaille du bonheur.
Année 1991 › Tu n'es pas encore assez grand pour comprendre ce qu'il se passe, ni même de quoi il s'agit vraiment, tu fixes simplement le bébé qui dort aux côtés de ta douce mère, les yeux grands ouverts. Un nouveau bambin dans la famille Foxtail, un petit garçon nommé Saül. Il est beau, tout petit, un peu frêle, faut dire qu'il est né prématurément, le gosse, mais tu le protègeras, en parfait grand frère que tu es, de tout et de tous. Ou presque.
Mai 1995 › Tu les entends crier, tu te crispes et cours dans la chambre de ton petit frère, le rejoignant rapidement, pour lui boucher les oreilles, ce dernier se collant contre toi, tremblant. T'aimes pas quand ils crient, quand ils se hurlent dessus des méchancetés. Pourquoi papa n'aime plus maman ? Tu n'en sais rien, mais t'aimerais qu'ils arrêtent, ou qu'ils murmurent, plutôt que de briser les murs.
Octobre 1999 › Te voilà assez grand pour trouver assez de courage. Tu embrasses le front de Saül, ce dernier se trouve être dans ton lit, le regard inquiet. T'as décidé d'aller confronter ton père, de lui demander d'arrêter de crier. T'es assez grand, maintenant, pour savoir que ce qu'il fait, c'est mauvais. Qu'il a pas le droit de frapper maman. Alors, tu pousses la porte du salon, t'attrapes le parapluie qui traîne à tes pieds, et tu lui donnes un coup dans le dos. Pas assez fort pour lui faire mal, mais assez pour qu'il se retourne vers toi, te crachant son venin à la figure. Maman ne bouge pas pourtant, elle reste contre le mur, horrifiée et toi, tu foudroies ton géniteur du regard, tu lui parles, tu lui demandes d'arrêter, mais t'as vite le souffle coupé et les yeux écarquillés, alors que la douleur vient se mêler au goût du choc.
Mai 2003 › Tu grimaces en sortant du collège, pensif. T'as pas vraiment envie de rentrer à la maison, mais tu sais que t'as pas trop le choix, si tu veux les protéger. Pourtant, avant ça, tu files au centre ville, pour assister à un cours de self-défense. Un jour, tu seras aussi fort que le prof, et tu pourras mettre à ton père, la raclée qu'il mérite.
22/10/2005 › C'est la première fois que tu fêtes ton anniversaire sans ton père à la maison. Faut dire qu'il a eu un accident de voiture et qu'il est encore à l'hôpital. Dans le fond, t'espères qu'il se réveillera jamais, parce qu'aujourd'hui, et ce, pour la première fois depuis longtemps, tu les vois sourire, Saül et ta mère, alors que tu viens souffler tes bougies, en faisant le souhait de te sortir de cette merde d'ici quelques mois. Le reste de la journée se passe tranquillement, vous prenez même le temps de parler de votre plus gros problèmes, jusqu'à-ce qu'un médecin vous appelle, pour vous prévenir qu'il s'est réveillé. Foutue chienne de vie.
Novembre 2007 › Tu t'empresses de faire ton sac de voyages, avant d'appeler Saül et ta mère, leur indiquant que tu t'en vas, que t'as assez d'argent pour un loyer de six mois, qu'ils peuvent venir, que les choses vont s'arranger et que tu prendras soin d'eux. Mais ta mère recule, secoue la tête en te disant qu'elle ne peut pas partir. Alors, tu te tournes vers ton frère, mais ce dernier semble tétanisé sur place. Tu soupires, tu grognes, tu tapes contre le mur avant de te crisper en les voyant sursauter. Tu t'excuses, baisses piteusement la tête en leur promettant une belle vie, mais ils te regardent fermer la porte d'entrée, avant que tu ne partes en direction de la gare, te retournant parfois, dans l'espoir de les voir te rattraper. Mais malheureusement, lorsque le train part, t'es tout seul. Comme tu l'as toujours été, finalement.
Printemps 2010 › T'as enfin trouvé un boulot stable et un studio agréable, en pleine petite ville agréable. Tu regardes ce que t'as réussi à obtenir tout seul, par la force de ta volonté et tu soupires d'aise. T'aimerais parfois, prendre des nouvelles de Saül et de ta mère, puis tu te rappelles qu'ils ont préféré rester avec ton père, ce salaud qui t'a tant frappé, quand t'étais gamin. Alors tu ignores ton envie, t'attrapes tes clefs et tu files dans la première boîte de nuit que tu croises, pour aller te détendre au milieu de tous ces corps qui dansent et se frottent les uns aux autres.
Février 2012 › Tu fixes ton patron droit dans les yeux, lui demandant de répéter une nouvelle fois. Tu viens de te faire virer, parce que t'as cogné un bon client du restaurant. Cet abruti avait mis la main aux fesses d'une gamine, tu pouvais pas rester là, sans rien faire, si ? Visiblement, t'aurais dû prendre sur toi, qu'il dit, le con. Tu le foudroies du regard, racles ta gorge avant de lui cracher au visage, claquant la porte avec violence, rentrant chez toi.
Août 2012 › Tu contractes la mâchoire et hoches faiblement de la tête, rendant les clefs à ton propriétaire. Cela fait trois mois que tu n'as pas payé le loyer, alors, il a tous les droits, il peut te virer. C'est ce qu'il fait. Parce que t'as pas réussi à retrouver un boulot, depuis que ton ancien patron t'a viré. Sûrement qu'on a dû parler de toi comme d'une brute épaisse. Tu soupires, tu lances un regard vers le ciel, puis commence à marcher. Tu ne sais pas vraiment où tu vas aller, mais tu ne vas certainement pas rester ici, dans cette ville paumée, à deux heures de New-York.
Hiver 2015 › Tu ne sais plus vraiment, si Noël est déjà passé ou non, terré dans le petit chalet que t'as dégoté, au milieu des bois. T'as décidé d'y passer l'hiver et tant pis si quelqu'un rentre et te trouve à l'intérieur. T'auras qu'à dire qu't'es un campeur et que tu t'es fait attaqué par un animal sauvage. Tu frissonnes longuement de froid et te colle un peu plus au mur, fermant les yeux. P't'être que si Saül et ta mère t'avaient suivi, cela aurait été différent, non ?
Août 2017 › Greenwood Hills. C'est une ville comme les autres au final.
Tu souffles doucement en avançant sans faire trop de bruit. Tu passes un mois dans chaque ville que tu visites. T'as arrêté de chercher du travail pour te relever, tu préfères abandonner et simplement, continuer à vivre comme un sdf.
Parfois, on t'accorde un sourire et ça te met du baume au coeur. Tous les humains ne valent pas la peine d'être insulter. Tous ne sont pas comme ton père et tu le sais très bien, mais ils se font rares de nos jours.


Dernière édition par Solal Foxtail le Ven 22 Sep - 10:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
› J'ai posé mes valises le : 05/07/2017
› Sms envoyés : : 259
› Etudes/Métier : Détective dans l'unité des renseignements.

› Mon adresse : : A venir
› Mon anniversaire : : 08/04/1987
› Age : : 30
› Avatar: : Tracy Spiridakos


Feuille du joueur
Pseudo IRL et Crédit:
Présence :
Disponibilité RP:

Message(#) Sujet: Re: le bruit des poings contre les murs. (solal) Jeu 21 Sep - 21:55

Bienvenue !
Bonne rédaction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: le bruit des poings contre les murs. (solal) Ven 22 Sep - 10:56

Merci beaucoup ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: le bruit des poings contre les murs. (solal) Ven 22 Sep - 14:20

Bienvenue
très bon choix de scénario en passant et puis l'avatar

HAN TU T'APPELLES LAETITIA COMME MOI ?!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: le bruit des poings contre les murs. (solal) Ven 22 Sep - 14:27

Et toi ... très bon choix d'avatar.
Merci beaucoup en tout cas ! I love you I love you

ET OUAIS. LAETITIA TOUT BIEN ECRIT COMME CA.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: le bruit des poings contre les murs. (solal) Ven 22 Sep - 14:39

Comme le tiens en fait
pas de quoi I love you
YEAAAAAAAAAH UNE COUPINE DE PRÉNOM
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: le bruit des poings contre les murs. (solal) Ven 22 Sep - 14:44

Fiche très très complète et vraiment super bien écrite ! Elle correspond totalement à mes attentes, je ne peux que en être contente !

Et bien mon très cher je n'ai qu'une hâte : Faire des rp avec toi !

Encore bienvenue ! Je te valide !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: le bruit des poings contre les murs. (solal) Ven 22 Sep - 15:03

Super, je suis contente que le personnage te plaise, malgré le fait que je me suis dépêchée à écrire cette fiche ! I love you I love you J'ai hâte de me mettre à rp parmi ce petit monde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: le bruit des poings contre les murs. (solal)

Revenir en haut Aller en bas
 

le bruit des poings contre les murs. (solal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chambre de Aron & Peter.
» Le bruit de la pluie contre les vitres (PV Hells)
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GREENWOOD HILLS ™ :: Présentations-