Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre ! Sam 2 Sep - 13:28

Beryl Avila
i'm a queen upon my throne
NOM ▸ Avila, pas ton vrai nom de famille, plutôt celui de la famille brésilienne qui t'a adopté. tu ne connais pas le tiens et clairement tu ne veux pas le connaitre. PRENOM(S) ▸ Beryl, tu te fais appeler Beryl. En réalité tu t'appelles Lola mais tu as toujours détesté ce prénom, trouvant qu'il te donnait encore plus une allure de poupée. Ton seconde prénom et Keilana, mais jamais personne ne l'utilise. ÂGE, DATE & LIEU DE NAISSANCE ▸ tu ne connais pas ta vrai date de naissance, on t'a retrouvé abandonnée dans une fourrière de voiture alors que tu avais à peine quelque heure. tes parents adoptifs ont décidé que leur jour de ton adoption serait ta date de naissance. du coup, pour le monde entier tu es née le 10.04.1987 et tu as exactement trente ans. concernant le lieu de naissance, tu es dans en Israël à Jérusalem, mais à part y voir le jour, tu n'as rien à voir avec ce pays. NATIONALITÉ(S) & ORIGINE(S) ▸ Tu as une triple nationalité. Tu es autant israélienne que brésilienne et qu'américaine. Pour tes virginies sont Israël . mais tu te fiches de tous ça. pour toi, tu es comme une citoyenne du monde. nul pays n'est chez toi. STATUT FAMILIAL ▸ enfant adopté par une famille brésilienne très riche, tu as plusieurs frères et sœurs d'adoption avec qui vous n'avez aucun lien de sang et pourtant c'est tout comme. tu aussi tes amis et collègues que tu considère comme ta famille. ta seconde famille adoptif pour le coup. On ne tourne pas le dos à la famille. STATUT CIVIL ▸ célibataire. l'amour tu lui craches dessus. l'amour ça n'existe pas. l'affection, la tendresse, à la limite c'est possible. mais l'amour ? c'est de la fiction pour toi ! MÉTIER/ETUDES ▸ tu n'as pas fait d'étude. tu as arrêté l'école très tôt, ce n'était vraiment pas fait pour toi. toi ce que tu aimais c'était l’adrénaline. tu es rapidement devenu ami avec les gars d'un gang de motard. ils t'ont fait rentrer dans leur magouille. tu as appris à tenir une arme. à conduire façon "street". à être vulgaire. à séduire les hommes. et tout ça aujourd'hui pour devenir pilote dans des courses illégal. tu travailles dans un garage aussi, tes collègues sont ta famille. dans ce garage tu as comme rôle designer de voiture. tu es douée dans ça, mais rien ne faut les courses. ORIENTATION SEXUELLE ▸ les hommes sans aucune hésitation. bien que pour toi ils sont tous mauvais excepté les hommes de ta famille, tu es hétérosexuel. bien que tu es déjà séduit des femmes pour des raisons professionnel ou même juste par plaisir, tu sais que tu ne pourras pas troquer la virilité d'un homme contre la douceur d'une femme. STATUT MONÉTAIRE ▸ tu gagnes super bien ta vie. entre on boulot officielle et celui qui est illégal, tu n'as vraiment aucun soucis d'argent à te faire, tu vies largement confortablement. TRAITS DE CARACTÈRE ▸ Arrogante, Forte, Réfléchis, Sensible, Garçon manqué, Séduisante, Charmeuse, Pétillante, Féministe, Sens de l'Humour, Artiste, Curieuse, Loyal, Famille, Sarcastique, Colérique, Indépendante, Vulgaire dans ses paroles, Amusante, Bon Pulblic, A l'écoute, Comère, Médisante, Méfiante. GROUPE ▸ étrangers.

me, myself & i.
tu parles beaucoup de langue mais lorsque tu es vraiment en colère, tu juges en portugais, ta langue natal ▸tu peux être aussi violente que douce ▸tu peux te lever tôt mais cela ne veut pas dire que tu es du matin, tu ne parles pas tant que tu n'as pas pris ta boisson chaud : thé/café et même chocolat▸tu n'aimes pas qu'on te contredise, tu aimes avoir toujours raisons ▸ tu aimes faire les choses en musique et bien que tu ne saches pas chanter, tu le fais quand même ▸tu t'inspires de tout et n'importe quoi pour tes créations ▸conduire c'est très important pour toi ▸ tu conduis deux véhicule : une chevrolet impala de 67 et une harley dabidson street 750 rouge, tes deux bébés ont y touche pas ▸tu es assez sportif, surtout depuis qu'on t'a agressé tu t'es mise au sport de combat comme la boxe ▸ tu manges pour deux, peut-être le fait d'avoir grandis dans un milieu masculin ▸ d'ailleurs tu es très mauvaise en cuisine, ta spécialité : commander chinois ▸ tu peux être féminine comme masculine, tout dépend de tes humeurs ▸ d'ailleurs on pourrait presque croire que tu es lunatique puis que tu peux passer du rire aux larmes en passant par la colère ▸ tu as une mémoire photographique hors du commun ▸ tu es une femme très intelligente ▸ les épreuves de la vie t'ont forgé un caractère assez dure, c'est noir ou blanc pas de nuance de gris ▸ quelque fois, tu peux être très taquine ▸ tu maîtrise l'art de la déduction comme jamais ▸ tout comme l'art des morts, du sarcasme et des armes à feu ▸

once upon a time.
› Tu es née à Jérusalem, la terre du Sauveur pour certain. Certains disent que ses terres sont sacrés, qu'elles renferment un pouvoir mystique. Pour toi, ses terres sont simplement le début de ta misérable existence jusqu'à que tu prennes les choses en main. Personne ne sait quel est ton jour de naissance. On sait juste que tu a été retrouvé dans une fourrière de voiture, sur le siège auto quelque temps après ta naissance. On suppose que c'était quelque heure après ta naissance, mais qui sait ? Tu as été amené à l’hôpital, on t'a appliqué les premiers soins et puis on t'a confié à un orphelinat. Heureusement pour toi, tu n'y es pas resté longtemps : Tárcio et Vânia Avila t'ont adopté. Le couple ne pouvant pas avoir d'enfant et ayant une grosse fortune a léguer s'était mise a adopté. Tu n'étais pas la première et tu n'étais pas la dernière. Tu as donc passé la plus grosse partie de ta vis à Rio au Brésil. Tes parents adoptifs t'ont toujours traité comme si tu étais leur fille de sang et les autres enfants adoptés avec toi ont toujours été tes frères et soeurs. Tu as vraiment eu une enfance parfaite : la meilleure éducation t'a été offerte sur un plateau. Tu parles plusieurs langues, dont le portugais, l'anglais, l'espagnol, l'italien, le russe, l'hébreu et l'arabe. Tu as une culture général aussi grosse que le monde. Tu sais manier l'épée aussi bien que tu sais monter un cheval. Si tu étais née dans un autre temps, tu aurais pu aller à la guerre comme envoyé des gens à la guerre. Malheureusement, ou heureusement, tu n'étais pas née à cette époque. Et c'est un genre de guerre différente qui vient à toi. La fortune de ton père adoptif a toujours paru magnifique aux yeux de tous. Mais ce qu'il a du faire pour y arriver, ça personne ne le savait. Proche de Tárcio, tu l'as toujours collé comme si ta vie en dépendait. En grandissant tu as vite compris que toutes ses personnes bizarres qui viennent le voir une fois que les bureaux sont fermés, ou toutes ses messes basses, sont simplement des rappels de sont passé. A un moment, tu avais douze ans, les piqûres de rappels ont coûté la vie de Tárcio et de sa fortune. Assassiné dans sa propre maison pendant que tout le monde dormait. Tout le monde ? Non pas toi ! Tu aimais te faufiler dans les passages secrets de la grande villa, surtout le soir pour aller réclamer ton bol de céréale chaque nuit avec ton père. Sauf que ce soir là, il n'était pas seul. Des hommes vêtus de noir et à l'accent russe était là. Ils chuchotent donc tu n'entendais que très peu de mots : traître, argent, dette, loyauté, remord, pardon et mort. Sept mots qui tournent encore en boucle dans ta tête et qui n'ont toujours aucun sens sur le pourquoi du comment ton père est mort. Tout ce que tu sais c'est que tu as vu l'un des hommes sortir son arme et tiré une balle dans la tête de ton père. Tu n'as pas fait de bruit. Tu as pleuré en silence jusqu'à que ta mère te retrouvent. De là, votre fortune est partis petit à petit. Ca a commencé par la vente de la ville. Puis par le vidage des comptes en banque. Très vite, la presse s'est emparé de l'histoire ressortant de vieux dossier sur ton père que votre mère vous avez interdit d'écouter à toi et ta fratrie. Vous êtes partis vivre chez la soeur de ta mère à São Luís. Vânia vous quitta rapidement, elle partis rejoindre son mari. Vous êtes resté là, avec votre tante. Tant de bouche à nourrir et si peu d'argent. Vous vous êtes tous rapidement retrouvé dans une favela. C'était la misère. Et c'est là que tu les as rencontré. Tu avais seize ans. Il était grand, fort et beau. Tout le monde avoir peur d'eux. Latinos Blood. C'était comme ça qu'on les surnommé. Tu es devenue amis avec certains d'entre eux et tu es rentré dans la bande. Ils t'ont appris beaucoup de chose : tenir et tiré avec une arme, séduire les hommes, conduire vraiment une voiture, mentir, la vulgarité, la crainte aussi. Tu as rapidement arrêté l'école et tu es rentré dans leurs magouilles. C'était de l'argent facile tout ça. C'est quand tu as eu dix-huit ans que tu l'as rencontré. Celui pour qui tu travailles aujourd'hui, le propriétaire du Maravilla Del Mundo. C'était une course amical et tu étais un peu la reine de ce circuit là. Sauf qu'à être trop prudent, on prend un peu trop la confiance. C'est accident et si vite arrivé. Tu as perdu le contrôle. Ton véhicule s'est retourné et a pris feu. Tu aurais du mourir s'il ne t'avait pas sortis de la voiture en flamme. Tu es resté deux semaines dans le coma et c'est lui qui a payé les frais. Pas tes amis, ta soit disante nouvelle famille, non c'était lui. Lui et sa notion de famille. A ton réveil, vous avez parlé un peu de tout et de rien. Il a dit que tu étais une bonne pilote. Il a dit aussi que ta voiture était magnifique. Tu lui as dis qu'elle pouvait vu le temps que tu y as passé dessus. Et il t'a engagé pour changer un restaurant en garage. Tu n'as pas réfléchis plus longtemps que ça, tu as dis oui. Plus rien ne te retenait ici : tes parents étaient mort, tu ne parlais plus avec la moitié des gens de te famille qui te méprisais trop pour avoir fait la connerie de rentrer dans un gang et les moitiés n'étaient même pas venue te rendre visite pendant ton coma, quant à ton gang ils n'avaient pas donné signe de vie. C'est comme ça que tu te mis à le suivre, lui et ses belles valeurs. Il t'a toujours soutenu, il est devenu ta famille. Comme les autres qui vous ont rejoint par la suite. C'était pas du tout le même sang, mais tu n'avais jamais compris le sens de famille jusqu'à les rencontrer. Surtout avec ce qui s'est passé deux-trois ans après ton arrivée. Pendant une course, plutôt après la course, lors de la fête ... les esprits étaient bien chauds et le ton est rapidement monté. Toi aussi tu étais dans l'ambiance. Tu avais bu plus que d'habitude mais rien ne pouvait t'empêcher de rentre chez toi saine et sauve au volant de ta voiture, tu étais une vraie pilote. Seulement ce n'est pas l'alcool qui il lui permis de t'avoir, c'est la drogue ... la drogue du violeur. Tu ne sais pas trop dans quel verre c'était, tu ne sais pas non plus combien de temps il t'a fallu pour t'en rendre compte mais tu sais que c'était quand tu as essayé d'aller jusqu'à ta voiture. Tu ne tenais plus debout, tu ne sentais plus ton corps. Et puis cette homme flou vêtue de noir comme les assassins de ton père, est apparu. Tu as vu ton visage et son sourire en coin. Pour le reste, tu l'as vécu comme si ce n'était pas ton corps. Le lendemain, quand les garçons sont venus te trouver à moitié inconsciente près de ta voiture, ils t'ont amené à l’hôpital. Ça a pris un mois avant que tu puisses leur en parler. Depuis ça, personne n'en reparle jamais. Tout ce que tu sais, c'est qu'ils ont réglé l'affaire : pas plus ni moins. En tout cas tu n'as jamais revu cette homme. Depuis, tu n'as jamais plus bu un verre qui tu ne servais pas toi même ou l'un des hommes de ta famille. Tu n'as plus aucune confiance aux hommes. Bien sur que tu t'es remise de cette épisode, tu es forte. Mais certaines blessures ne guérissent pas complètement. Le temps a beau s'écoulé, la blessure ne se referme jamais.

recensement.
› Avant d'être validé officiellement et de faire partie intégrante de l'aventure de Greenwood Hills, n'oubliez pas de venir recenser vos personnages dans les différents bottins mis à disposition : Cliquez, ici, pour recenser votre avatar. et encore pour nous informer de la situation scolaire et professionnelle de votre personnage. Et pour terminer, n'oubliez pas de lui donner un toit, par ici.

prénom (pseudo)
Je me présente, je m'appelle laetitia mais on me connait plutôt sous le nom de mouhahahaha et je suis âgé(e) de 22 ans. La célébrité que j'occupe sur ce forum est gal gadot, et j'écris environ 400-500 mots mais quand je suis inspiré j'avoué je peux dépasser les 1000  :silent: de lignes en RP. J'ai trouvé le forum sur grace à la fonda  I love you  I love you et je le trouve comme je lui ai dis, il est surper jolie et je suis tombé amoureuse du codage   . Pour finir, mot de la fin.
Code:
<span class="bottinpris">•</span> [b]gal gadot[/b] ▸ Beryl Avila


Dernière édition par Beryl Avila le Mer 6 Sep - 20:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre ! Sam 2 Sep - 13:54

Bienvenue ♥
Bonne rédaction !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
› J'ai posé mes valises le : 04/08/2017
› Sms envoyés : : 168
› Etudes/Métier : étudiante en 3ème année de médecine

› Mon adresse : : uc
› Mon anniversaire : : 14/02/1992
› Age : : 25
› Avatar: : willa holland


Feuille du joueur
Pseudo IRL et Crédit:
Présence :
Disponibilité RP:

Message(#) Sujet: Re: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre ! Sam 2 Sep - 21:43

bienvenue la belle
bon courage pour ta fiche
hésite pas si tu as besoin :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre ! Dim 3 Sep - 23:13

Bienvenue parmi nous !!!
Je te souhaite une très bon succès pour ta fiche.
Si tu as des questions n'hésite pas :P
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre ! Lun 4 Sep - 3:37

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre ! Lun 4 Sep - 14:57

Oh que je t'aime toi !

Merci de prendre mon pré-lien
On va former une équipe d'enfer !

Bienvenue et bonne chance pour le reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre ! Mer 6 Sep - 19:25

Merci tout le monde I love you
@Ethan J. Salvatore yes perfect team
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre ! Mer 6 Sep - 22:37

pas de message admin pour dire que je suis validée, mais je suppose que oui puisqu'on a répondu à ma fiche terminée, on m'a dis une couleur et déplacé ma fiche Laughing (han vous avez pas de bonhomme qui siffle ) du coup je poste ici, on ne sait jamais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre ! Jeu 7 Sep - 3:18

Oui Samantha t'a validée !!
Amuse-toi avec ton personnage :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre ! Jeu 7 Sep - 4:16

merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre !

Revenir en haut Aller en bas
 

je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est éga... car pendant ces 10 secondes... je suis libre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est égal... car pendant ces 10 secondes... je suis libre !
» Pour parler de soi, il faut parler de tout le reste. ♦ Jack&Aby
» Une idee d'occupation pour les retraites
» T'es mal placé dans la chaine alimentaire pour faire ta grande gueule, pigé ? [ Avec tout l'amour d'Heather, Joaquim ]
» [ Nouveaux jewels ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GREENWOOD HILLS ™ :: Présentations-